Dans un communiqué reproduit ci-dessous, le ministère de la Justice a affirmé hier qu’aucune demande n’a été adressée à la présidence de l’Assemblée populaire nationale (APN) en vue de la levée de l’immunité de certains députés algériens.

République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de la Justice

1er février 2020

20/16                                                                                                                          

Communiqué de presse

Certains médias ont publié des informations aujourd’hui selon lesquelles le ministère de la Justice aurait adressé une demande à la présidence de l’APN pour la levée de l’immunité de vingt (20) parlementaires.

Le ministère de la Justice dément ces informations et affirme qu’elles sont dénuées de tout fondement et qu’elle n’a engagé aucune procédure de ce type ni en direction des députés du parti du Front de Libération Nationale (FLN) ni de ceux du parti du Rassemblement National Démocratique (RND) ou de ceux du parti Tajamou Amel El Djazair (TAJ), à l’exception des cas annoncés officiellement par l’APN.