magistrature

République algérienne démocratique et populaire. Syndicat National des Magistrats

Alger le 03/11/2019

Le Syndicat national des Magistrats condamne les dépassements survenus aujourd’hui devant le Cour de justice d’Oran à la suite du recours à la violence des forces publiques et des forces anti-émeute, qui ont causé des coups et des blessures d’une gravité certaine, ce qui constitue une violation flagrante à la pudeur des bâtiments judiciaires consacrée par les conventions et les normes internationales en temps de paix et de guerre, étant précisé que ce qui se passe aujourd’hui contredit les discours officiels du ministère, qui prétend appeler au dialogue.


Lire aussi : Communiqué officiel du Ministère de la Justice


Alors que le Syndicat National des Magistrats répondait à tous les appels de médiation reçus pour résoudre la crise actuelle du système judiciaire, l’ensemble des Magistrats de la République et l’opinion publique nationale ont été choqués par les graves violations commises à Oran, ce qui n’a fait qu’aggraver la situation. C’est ainsi que le Syndicat ne dera plus maître des futures réactions de colère des Magistrats, malgré nos appels à la retenue,  le syndicat prévient qu’il exercera son droit de prendre toutes les mesures juridiques jugées appropriées contre tous les responsables de cette mascarade.

Le Syndicat National des Magistrats  informe l’opinion publique nationale de l’arrêt de tous les efforts de médiation et de dialogue visant à résoudre la crise, qui ne reprendront qu’après le départ du ministre actuel.

 Vive l’Algérie libre et indépendante, gloire éternelle à nos martyres

Par le Bureau Exécutif du Syndicat national des Magistrats

Le Président Yessad Mabrouk

Restez à l’affût des dernières actualités juridiques algériennes ici !