économie circulaire algérie et recyclage

Le Premier ministre, Monsieur Nour-eddine Bedoui, a annoncé les futures projets et travaux en faveur de l’économie verte.

L’économie circulaire (verte) est un sujet d’État suscitant l’intérêt de beaucoup d’investisseurs et par ricochet, impliquant les jeunes à réaliser leurs projets innovants dans ce même contexte

Le Premier ministre indique lors de son allocution que : « De plus en plus de jeunes investisseurs s’intéressent désormais aux activités de recyclage et de valorisation des déchets, tous types confondus, mais aussi à l’investissement dans le secteur des énergies renouvelables ».

Il poursuit précise que l’investissement dans l’économie « permet de rationnaliser l’utilisation de l’énergie à travers l’élargissement de l’usage des énergies propres et le renforcement d’activités contribuant à la diversité de l’économie et à la création de l’emploi ».

« En tant que pouvoirs publics, nous sommes appelés à aplanir toutes les entraves et difficultés pouvant décourager les jeunes investisseurs, leur ouvrir le secteur économique et adhérer à leurs idées scientifiques pour la réalisation de leurs projets sur le terrain afin de s’adapter aux développements technologiques accélérés ».

A ce titre, le Premier ministre rappelle que plusieurs facilitations et des mesures d’appui on été mis en place en faveur des porteurs de projets innovants en addition à la fiscalité environnementale constituant la politique de L’Etat en matière de protection et préservation de l’environnement.

Outre ces dispositifs, le Premier ministre affirme qu’à été créé un Fonds propre à l’appui des stratups comprenant de nombreuses niches fiscales incitatives afin d’accompagner les jeunes pousses à mener à bien leurs projets verts. Au-delà de la sphère économique, il s’agit de sensibiliser à ce type de projets pouvant bénéficier au marché de l’emploi.

Dans ce cadre, le Premier ministre explique que ces dispsoitifs s’établissent dans la continuité des mesures prises en faveur des contrats de pré-emploi, l’allégement des charges au profit des jeunes entrepreneurs (abattements des cotisations sociales, domiciliation, etc) afin de créer un réel écosystème leur permettant d’exercer leurs activités scientifiques et innovantes.

Structurer la stratégie nationale :

Afin de définir les objectifs et le plan d’action national, a été adopté le Plan national climat (PNC). Ce plan constitue une feuille de route de la stratégie nationale en matière de lutte contre les changements climatiques selon les normes internationales.

A ce jour, le PNC compte 155 projets en attente d’approbation, donnant l’opportunité aux jeunes investisseurs d’entreprendre une activité au service de l’environnement et de l’Etat.