L’indemnisation au chômage concernant la canicule dont bénéficient les employés des secteurs du bâtiment, des travaux publics, de l’hydraulique concernera à présent l’entièreté du territoire national, et ce, conformément à une convention ratifiée, dimanche à Alger entre la Caisse Nationale des Congés Payés et du chômage-intempéries des secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l’hydraulique.

(CACOBATPH) et l’Office national de météorologie (ONM).

En 2016, la CACOBATPH a institué l’indemnisation du cômage liée à la canicule dont étaient touchés les travailleurs du sud. En 2017, elle a été généralisée aux travailleurs des Hauts-plateaux compte-tenu des conditions climatiques que subissent la région.

Nouveauté !

Cette indemnisation accordée au titre du chômage engendrée par la canicule sera généralisée à l’ensemble des wilayas du territoire national à partir de l’été prochain.

Lors de la cérémonie de signature de la convention, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité, Hassan Tidjani Haddam a indiqué que « cette mesure est à même de protéger les travailleurs des risques liés à la canicule lors de l’exercice de leurs fonctions au niveau des chantiers de bâtiment, des travaux publics et de l’hydraulique ».

Dans une déclaration à la presse, le directeur général de la CACOBATPH, Abdelmadjid Chikakri a précisé que le nombre de bénéficiaires de cette indemnisation au niveau national devrait atteindre 50.000 employés dans le secteur de bâtiment, des travaux publics et de l’hydraulique ».

Dans ce cadre, M. Chikakri a fait état de 58.000 entreprises affiliées à la CACOBATPH regroupant plus d’un million de travailleurs.

Restez à l’affût des dernières actualités juridiques en vous inscrivant ici !