L’adoption du projet de loi de finance complémentaire pour 2018 (PLFC 2018), le mardi 05 juin, par le  Conseil des ministres à permis l’instauration d’une TVA de 19% sur les collections SKD/CKD destinées à l’industrie automobile.

Le gouvernement explique que les exemptions de TVA cesseront d’être en vigueur à compter de la date de la promulgation de la LFC-2018. Cette exemption vise à rendre le véhicule produit en Algérie plus compétitif en termes de prix par rapport aux véhicules importés.

Dans son exposé explicatif joint à la décision de soumettre à la TVA les collections CKD/SKD destinées aux industries de montage automobile, le gouvernement tente ainsi de justifier sa démarche, tout en rassurant les industriels quant à une concurrence qui serait probablement nulle pour de nombreuses années encore.

Cependant, la suppression de l’exemption n’annulera et n’affectera pas les avantages accordés.