Gouvernement algérien

Le Gouvernement algérien s’est réuni une nouvelle fois, hier 23 octobre 2019 pour évoquer deux nouveaux et avant-projets de lois et d’un projet de décret exécutif. Egalement, il a été question de discuter de deux exposés sur le raccordement au réseau internet des établissements éducatifs ainsi que le programme du Barrage vert.

Conseil national scientifique et développement technologique :

C’est deux avant-projets interviennent dans le cadre des nouvelles dispositions de la constitution algérienne de 1996 révisée en 2016 et complétant la loi d’orientation sur la recherche scientifique et le developpement technologique. Pour rappel, un Conseil national de la recherche scientifique et des technologies a été institué pour encourager l’innovation technologique et scientifique et le développement des compétences nationales. A ce titre, le Conseil est placé auprès du premier ministre.

Qu’en est-il de sa composition ?

Les deux avant-projets disposent que le dénommé « Conseil » sera composé de chercheurs d’élite nationale y compris celle résidant à l’étranger, de personnalités scientifiques et de capacités techniques possédant une expérience avérée dans le domaine de la recherche scientifique. Seront également également membres du Conseil les gestionnaires d’entreprise économiques.

Ressources naturelles maritimes :

Deux nouveaux projets de décrets ont également été exposés lors de la réunion gouvernementale tenue hier. Ceux-là interviennent principalement à l’occasion de l’exploitation d’une nouvelle espèce maritime, il s’agit du concombre de mer (holothurie).

Le Premier ministre dans ce contexte indique qu’un marché international prometteur pour ce type de produit serait profitable au commerce algérien. Il souligne également qu’il est important d’exploiter cette richesse de manière rationnelle dans le respect des normes internationales.

Réseau internet dans les écoles !

Le Premier ministre à l’occasion de cette réunion a évoqué le raccordement du réseau internet aux établissements éducatifs.

Pour la réalisation de ce projet des plus importants au regard de l’éducation nationale, il a chargé madame la ministre de la Poste, des télécommunications, des technologies et du numérique et le Ministre de l’intérieur de prendre les mesures suivantes :

  • lever les contraintes règlementaires en vue d’assurer le service internet au niveau de l’ensemble des établissements éducatifs ;
  • mettre en place des mécanismes au niveau de wilayas permettant de lever toutes contraintes dans la perspective d’accélérer l’achèvement du programme de raccordement au réseau de fibre optique, et ce, avec la participation des organismes concernés relevant du secteur de la Poste, des télécommunications, des technologies et du numérique.

Projet « Barrage vert » :

« Réhabiliter les richesses forestières » tel est le but de ce projet. Il s’agit également de préserver l’environnement pr la plantation de plus de 43 millions d’arbres.

A ce titre, Monsieur le Premier Ministre a décidé :

    •    De charger monsieur le ministre de l’Agriculture, avec la participation des secteurs concernés, de lancer une large campagne d’information et de communication, notamment à travers l’exploitation des réseaux sociaux de communication, en impliquant les porteurs d’idées et les administrateurs de sites électroniques et en les incitant à la contribution à la réussite de ce projet.

    •    De veiller à prendre toutes les mesures afin d’assurer la continuité de ce programme,  à travers :

    •    La réalisation de ce programme sous forme d’opérations de reboisement permanentes et constantes, tout en garantissant son entretien de manière continue.

    •    L’accélération de la mise en place d’un mécanisme spécial sous la forme d’une haute instance avec des prérogatives élargies, qui sera chargée du suivi de la concrétisation des opérations de reboisement et de réhabilitation du barrage vert et son extension, et qui aura des démembrements  au niveau de certaines wilayas.

    •    L’accompagnement scientifique pour la concrétisation de ces programmes par les chercheurs et les scientifiques. 

    •    Charger le ministre de l’Enseignement supérieur d’œuvrer au lancement d’une initiative  afin d’assurer la participation de la famille de l’enseignement supérieur, à leur tête les étudiants dont le nombre dépasse 1.7 million, dans le cadre de ce programme à travers le bénévolat, en ce qu’ils constituent la force motrice à même d’assurer son succès.

    •    Charger le ministre de l’Education d’œuvrer à inculquer la culture de la préservation de l’environnement et des arbres à nos enfants, dès leur plus jeune âge, tout en les encourageant à créer des espaces verts au niveau des établissements éducatifs, ainsi qu’au niveau des établissements universitaires et des établissements de formation ;

    •    La réhabilitation et l’ouverture de l’ensemble des jardins publics fermés et l’exploitation des espaces verts abandonnés et les mettre à la disposition du citoyen, tout en les faisant participer à leur gestion et entretien, notamment à travers les comités de quartiers, dans le cadre de la concrétisation du principe de la délégation du service public;

    •    La révision des cahiers de charges, en y intégrant l’obligation de reboisement et la création d’espaces verts pour les différents projets de réalisation des infrastructures, y compris les quartiers résidentiels.

Découvrez le communiqué intégral de la réunion ici !